Ma 1ère rentrée en tant qu’EFS !

2 septembre 2019 ça y est nous y sommes !

Moi, la presque quadragénaire avec 2 petites filles dans les pattes, me voilà EFS alors qu’il y a 1 an encore je doutais de mes capacités.
Mais j’ai cette rage de vaincre en moi qui m’a permis de me remettre à fond dans les études.
ForProf mon allié dans ma réussite m’a propulsé dans les meilleurs rangs afin d’être affectée dans cette ville que je voulais, si « sélect », si difficile à avoir…
J’oscille entre je vais y arriver et mais… où est donc la sortie de secours pour que je fuis ?…
Je me souviens que le jour où j’étais venue voir ma classe avant les vacances j’ai eu l’occasion de discuter un peu avec la directrice. Puis un élève est venu nous interrompre un peu indélicatement. La directrice lui a dit : « Mais tu vois pas que je discute avec la maîtresse »
Ma 1ère réaction a été de me retourner pour savoir de qui elle parlait…. Ah mais la maîtresse c’est moi ? Mon cœur fait boom… Oui je suis une maîtresse… Je dois l’assumer et l’être avec fierté… J’ai gagné le sésame.
Les vacances estivales ont été studieuses… Stage de prise en main de la classe et préparation des séquences, séances et progressions…
Moi qui ne savais pas ce que didactique voulait dire il y a quelques temps …
C’est donc ça la rentrée. Un mélange de stress, de peur et d’envie de se jeter dans l’arène. J’espère que mes taurillons seront conciliants.
J’ai le trouillomètre à zéro…

La cloche sonne c’est partie.

Je suis en CM1C. Quelques élèves sont déjà en rang. Nous devons avoir 25 élèves (oui je sais… La chance !) mais le compte n’y est pas… Au bout de 5 min alors que l’on ne voit pas notre rang grossir je pars à la pêche aux élèves… Chaque regard perdu je me dis : « tiens ça doit être un des miens »… Aussi perdu que moi… Mais qu’est-ce que je fiche là ? Je n’ai jamais enseigné et je vais devoir le faire devant 25 enfants… Je suis folle c’est sûr…
Tiens un élève se dirige vers moi…« Maîtresse (ce doux mot… Ou pas… Non faut se le dire la 1ère fois c’est sympa mais au bout de 100 fois dans la journée ça le devient beaucoup moins)… Je ne sais pas où est la classe de CM1 C »
« Ahhhh ça tombe bien je suis ta maîtresse. Allez le rang est là-bas vas-y… »

Je prends de l’assurance je trouve une autre élève perdue et je lui demande si elle est en CM1C… Réponse avec regard méprisant de haut en bas : « Euhhhh non moi je suis en CM2 »
Waw excuse-moi mademoiselle la pré-ado-que-j’ai-offusquée-en-la-prenant-pour-une-petite-CM1.

10 min plus tard nous avons tous nos élèves.

Allez cette fois-ci c’est la bonne on monte.  On se présente, on leur dit qu’ils ont de la chance… Ou pas… cette année ils ont 2 profs…
J’essaye de les mettre à l’aise en leur expliquant que nous n’avons qu’une seule ambition. Les faire tous réussir…
Nous avons la chance dans notre académie de faire les 3 premières semaines de classe en binôme. L’occasion d’une part de ne pas être submergé par la charge de travail mais surtout de pouvoir observer les élèves. C’est très formateur !
Rapidement des profils d’élèves se révèlent. L’extravertie que l’on entend toute la journée, l’introvertie que l’on n’entend pas et que l’on ne voit presque pas.
Le très bon élève qui lève toujours le doigt en faisant des hum hum hum et des bonds depuis sa chaise pour être interrogé… Et celui qui a envie de bien faire mais qui répond toujours à côté de la plaque… Bienveillance oblige on ne réagit pas à ses réponses saugrenues. Mais intérieurement je suis pliée en 2…
Et puis il y a ces élèves qui ont vraiment envie d’apprendre ça se voit. Ne vous inquiétez pas j’ai tellement envie de vous transmettre…
Ah puis j’ai appris ce qu’est la rougitude*… Quoi ? Vous ne savez pas ce que c’est ?
C’est cette capacité à avoir un visage rubicond dès qu’un petit imprévu, une « boulette » une coquille arrive… * mot inventé par : bah…. Moi !
Et j’en ai eu à mon grand dam…
Ça a commencé par le jour où j’ai souhaité l’anniversaire d’une élève. Suivie en chœur par toute la classe. Elle a failli se mettre à pleurer parce qu’elle ne s’en souvenait pas… Dans le doute J’ai vérifié 2 fois et oups ce n’est que dans 1 semaine désolée… On passe vite vite à autre chose…

Mon binôme est en train de faire sa séance. Je prépare les documents pour mon cours qui arrive dans quelques minutes. Je connecte ma clé usb dans l’ordi de l’école (nous avons un TNI). Pour je ne sais quelle raison rien ne sort de ma clé  »… Grrrr je dois montrer des vidéos sur le boulier chinois et le soroban…
Bon on a une connexion Internet dans notre classe alors no stress je peux faire des recherches. Comme mon binôme fait son cours je ne mets donc pas le son pour ne pas perturber. Je fais mon choix juste au visuel… Je trouve une vidéo qui a l’air de bien expliquer le boulier chinois. OK je sélectionne. Mon cours arrive j’introduis la notion et je mets la vidéo. Elle dure environ 2 min… Ça commence … J’ai vécu les 2 minutes les plus longues de ma vie en me demandant comment j’allais me sortir de cette mouise… On ne comprend rien à l’explication de la vidéo… Moi la première je n’ai pas compris… Je m’attends donc à ce que les élèves me le disent… Ça n’a pas loupé…

J’ai entendu maîtresse je n’ai pas compris…moi non plus, et moi non plus… Je regarde désespérée mon binôme qui me dit je n’ai rien compris moi aussi…
J’ai essayé de me défaire de cette inconfortable situation en disant bon ce n’est pas grave je voulais juste que vous compreniez qu’il existe d’autres matériels de calcul à part la calculatrice… Ouf on continue…

La 2ième semaine nous avons organisé la réunion avec les parents d’élèves.


Le Grand Oral comme on l’appelle. La plupart des parents ne sont pas dupes… 2 profs c’est souvent signe chez nous d’EFS…
Nous avons préparé un power point pour résumer les notions importantes dites à l’oral. Nous parlons des programmes, des disciplines, de nos projets.
Et puis viennent les points délicats. J’entends encore les propos de mon professeur de CSE en octobre dernier : « Si je deviens votre inspecteur, je veux voir des bons profs. Et des bons profs ce sont des enseignants qui ne donnent pas de devoirs écrits le soir, et qui ne donnent pas de notes lors des évaluations »
Alors je veux être ce bon prof et avec mon binôme nous faisons le choix de respecter la loi. Nous argumentons et justifions nos valeurs auprès des parents. Nous avons peur de leur réaction mais le temps nous dira si nos choix étaient judicieux ou pas.
A la fin de la réunion, certains parents sont venus nous saluer. Nous avons été félicité par deux mamans qui sont également professeurs des écoles. La reconnaissance de nos pairs est un réconfort absolu…
Mais ce qui est encore plus agréable c’est certaines réactions d’élèves… La semaine dernière j’étais en train de construire une trace écrite avec les élèves et lorsque je commence à écrire au tableau je sens une présence derrière moi. Une élève s’approche au plus près et me dit : « Maîtresse t’es vraiment trop belle ».
J’ai dû serrer les dents pour ne pas pleurer…

Cette semaine je suis à l’INSPE, même si les cours sont intéressants je n’ai qu’une envie , retourner dans ma classe auprès de mes élèves…

 

Barbara

 

Share this...
Share on Facebook
Facebook

2 réflexions au sujet de « Ma 1ère rentrée en tant qu’EFS ! »

Laisser un commentaire